Comme pour l’achat d’autres instruments de musique, l’acquisition d’une contrebasse est une chose qu’on ne doit jamais laisser au hasard. D’autant plus, le choix d’une contrebasse n’est pas toujours facile pour un débutant. Donc, avant de prendre telle ou telle décision, il y a quelques points que devez prendre en considération.

En savoir plus sur les caractéristiques d’une contrebasse

Dans la grande famille des instruments à cordes, la contrebasse est considérée comme la plus grave et surtout la plus grande (entre 1,6 et 2 m). Elle se présente sous forme de 4 cordes accordées. Si vous souhaitez jouer des notes plus graves tout en respectant les partitions telles qu’elles sont écrites, vous pouvez même opter pour une contrebasse en 5 cordes (cinquième cordée le plus souvent accordée en do ou en si). Par ailleurs, avant de choisir une contrebasse, il est important de mieux connaitre sa structure : la volute qui est la partie percée auquel sont fixés les 4 chevilles d’accord, les chevilles permettant de maitriser chaque corde, l’archet permettant de frotter les cordes de la contrebasse, le manche qui est la partie sur laquelle se trouvent les cordes, et les cordes émettant une vibration pour générer les notes.

Opter pour la taille qui vous correspond

Avant de l’achat d’une contrebasse, il est préconisé de vérifier si la taille de l’instrument vous correspond parfaitement ou pas, étant donné que la contrebasse est disponible en plusieurs tailles. Donc, pour un enfant de 8 ans, il y a la contrebasse 1/16 ; entre 8 et 9 la contrebasse 1/8 s’impose ; entre 10 et 12 ans, vous devez plutôt opter pour la contrebasse ¼ ; entre 12 et 14 ans, la contrebasse ½ et au-delà de 14 ans, vous devez choisir une contrebasse entière, notamment la contrebasse ¾. Puis, le prix peut varier en fonction de la taille choisie.

Une contrebasse ancienne ? Ou d’occasion ? Ou neuve ? c’est à vous de choisir

Si vous souhaitez miser sur la qualité sonore, il n’y a rien de tel qu’une contrebasse à l’ancienne. Une ancienne contrebasse a été fabriquée il y a plusieurs dizaines d’années avec des bois bien travaillés qui rendent sa sonorité bien plus meilleure. Puis, il y a le choix économique, notamment le recours à la contrebasse d’occasion. Celle-ci est certes un peu usée ou endommagée, mais par contre il est bel et bien possible de la perfectionner encore plus. Et enfin, il y a la contrebasse neuve, un instrument qui est fabriqué récemment, donc en parfait état. En optant pour cette option, vous devez juste travailler sa sonorité, étant donné qu’elle n’a jamais été jouée auparavant. Si vous voulez, vous pouvez même opter pour une contrebasse électrique, si votre budget vous y autorise bien évidemment.