L’instrument le plus gros, et surtout le plus grave des instruments à cordes, notamment la contrebasse a fait son apparition en 1620. Une recherche a été menée et qui a prouvé au monde entier l’appartenance de la contrebasse à la famille du violon. Mais il y a encore certaines personnes qui la considère comme appartenant à la famille des violes de gambe. C’est parce que cette famille a aussi connu une évolution similaire à celle des violons. 

La contrebasse dans tous ses états

A l’instar de ses ancêtres (la viole de gambe et la contrebasse de viole), la contrebasse peut se jouer à l’aide d’un archet de contrebasse. Par contre, celle-ci ne comporte pas de frettes et qui se présente sous forme de 4 cordes accordées. Elle se particularise surtout pour sa capacité de jouer des notes plus grasses que les violoncelles, surtout quand elle est dotée d’une cinquième corde généralement accordée en « si ». Même avec sa prise de main assez difficile, la contrebasse possède une sonorité rythmique s’adaptant impeccablement à tous les gens musicaux.  Pour sa grande taille (entre 1,6m et 2m), elle est le plus grand des instruments à cordes flottées. En général, on a le choix entre deux formes différentes : la forme d’un violon et d’une viole.

Bien jouer sa contrebasse

Pour que la sonorité de la contrebasse soit bien mise en valeur, l’usage d’un archet est surtout préconisé. Il s’agit ici d’une baguette généralement incurvée sur laquelle sont tendues des crins pour frotter les cordes. L’archet de contrebasse peut se présenter en deux catégories. Primo, l’archet français qui est considéré comme l’archet standard pour les instruments de la famille du violon. Et secundo l’archet allemand qui est plutôt différent  pour sa longueur rétrécie. Il est aussi plus ancien que l’archet français.
Cependant, l’archet de contrebasse n’est pas le seul moyen pour jouer à bien un instrument à cordes flottées. On peut aussi pincer les cordes avec les doigts de la main droite, une technique célèbre connue sous l’appellation de « pizzicato ».

La contrebasse : un instrument en pleine évolution

Avant les cordes de contrebasse étaient faites de boyau alors qu’aujourd’hui, les cordes en métal sont plus omniprésentes pour une sonorité encore plus moderne et efficace. Le boyau s’est vite dévalorisé dans le temps sauf pour certaines personnes qui préfèrent encore la contrebasse à l’ancienne. Concernant le mécanisme de tension des cordes, le système traditionnel fut remplacé par un système de roue et vis sans fin. À une certaine époque, la tension des cordes d’une contrebasse était trop importante pour permettre un réglage optimal par le biais des chevilles. Pour un jeu plus facile et surtout pour une qualité sonore plus améliorée, il existe aussi des contrebasses électriques : un peu comme la contrebasse standard, mais qui est nettement plus évoluée.